Du côté des ULIS Lycée

Élisabeth Clermont, enseignante coordinatrice d’une Ulis-lycée en région parisienne, nous livre sa lecture attentive du rapport 2012.100* remis en juillet 2012 au ministre et portant sur “La mise en œuvre de la loi du 11 février 2005 dans l’éducation nationale“, et tout particulièrement ce qui concerne la situation des Ulis en Lycée. Elle confronte ces éléments à la situation qu’elle connaît. Il apparait, plus que jamais, qu’il s’agit de faire du sur mesure et qu’il est indispensable de prendre la totale mesure de ce que signifie la notion de parcours, de projet personnalisé de scolarisation. Les textes officiels qui impulsent un cadre d’action et de responsabilités sont certes indispensables mais doivent aussi mieux prendre en compte les particularités. Ainsi, les Ulis-lycée ne sont pas des déclinaisons en lycée des Ulis-collège… Tous les lycéens des Ulis ne sont pas “destinés” à aller vers un CAP… Ce qui reste fondamental c’est bien la connaissance du jeune, de ses goûts, de ses capacités, de ses désirs, même si parfois il est nécessaire d’aider à leur formulation… Autre point qui se confirme, la nécessité pour l’institution scolaire de s’ouvrir, en particulier aux entreprises, de la part des enseignants de développer des compétences relationnelles, de prospective, de communication avec d’autres professionnels, y compris du monde du travail. Un texte donc très intéressant à lire et à compléter en fonction de vos propres expériences.

Vers le document d’Élisabeth Clermont…

*Rapporteurs : Martine CARAGLIO. Jean-Pierre DELAUBIER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *