• Parution de la Circulaire N°2014-107 sur les RASED

En date du 18 août, et paru au JO le 28 août, cette circulaire  réaffirme le rôle des Rased et précise les missions des enseignants spécialisés option E, G et des psychologues scolaires.

Elle réaffirme en introduction, l’objectif d’inclusion scolaire et de prévention des difficultés d’apprentissage et de comportement. Notons qu’il serait important de mieux définir cet objectif « d’inclusion scolaire ». En effet, qu’entend l’Education nationale par cette expression?

Nous relevons qu’il s’agit de constituer un pôle ressource sous la responsabilité de l’IEN en continuant à distinguer les options E et G, à séparer difficultés d’apprentissage et difficultés de comportement. Bien qu’il soit mentionné que cette spécialisation n’enferme pas  les actions, nous pouvons nous étonner que cette circulaire paraisse, sans que par ailleurs les réformes annoncées du CAPA-SH et du 2CA SH ne soient abouties, car découlant de la loi de 2005, la question des options de ces spécialisations devrait être interrogée.

Nous trouvons réaffirmée l’attention au fait que « la difficulté , inhérente au processus d’apprentissage » doit être  » prise en compte par chaque enseignant. » Cette idée déjà mentionnée dans les circulaires de 2002  doit être le point de départ de toute réflexion de l’enseignant quant aux propositions didactiques qu’il va mettre en œuvre. En effet, cette notion impulse un regard différent et sur les apprentissages en cours, elle  insiste sur la question des obstacles et donc oblige à une recherche d’accessibilité pour tous  dans la conception de la séance didactique ; elle crée une autre focale sur les élèves et leur manière singulière de construire les apprentissages.

Les enseignants spécialisés apportent une aide directe aux élèves qui rencontrent  » des difficultés persistantes  d’apprentissage et de comportement ». Celles-ci peuvent être proposées dès que la difficulté est manifeste, ce qui doit inciter les enseignants spécialisés à intervenir plus rapidement dans le déroulement d’année.

Ils ont aussi pour mission d’apporter « l’appui  de leurs compétences aux équipes pédagogiques pour les accompagner  dans l’aide aux élèves. » Les termes « appui » et accompagner » sont importants : de fait les enseignants spécialisés enrichissent  les questionnements des élèves en termes d’analyse, d’objectivation des difficultés et en termes de prévention.

IL est enfin précisé que les enseignants spécialisés ne participent pas aux activités pédagogiques complémentaires et que les 108H servent tout ce qui dans leur mission les oblige à rencontrer les différents acteurs, à mener des interactions avec ceux-ci : enseignants, autres professionnels et parents si nécessaire.

Il nous semble que cette circulaire a le mérite de clarifier les missions, après tous ces tohu-bohu des dernières années mais qu’elle n’apporte pas  de grande nouveauté. En effet, tant que la notion de besoin éducatif particulier restera interprétée comme équivalente à la situation de handicap, la vision reste séparée entre difficulté et handicap, entre adaptation et inclusion. Qui a intérêt à maintenir ce clivage ?

Voir et lire la circulaire : http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=81597

Voir aussi :
Une synthèse de la circulaire proposée par Bénédicte Dubois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *