• Co enseignement Mathématiques, Ulis en collège

Je suis enseignante en mathématiques depuis de nombreuses années et coordonnatrice ULIS depuis 5 ans.

La question suivante m’a servi de fil rouge :

« Lorsque des jeunes arrivent en sixième tout en bénéficiant du dispositif ULIS, quelle est la meilleure façon d’organiser pour eux l’enseignement en mathématiques ? Afin que ces élèves améliorent leur efficience, renforcent leur apprentissage, tout en étant considérés comme des collégiens à part entière…./ …

Lire  Co enseignement Maths Ulis

5 réflexions au sujet de « • Co enseignement Mathématiques, Ulis en collège »

  1. Fabienne

    Bonjour,
    Je suis AESH en ULIS collège.
    C’est avec attention qu’e j’ai lu votre article que je trouve très intéressant.Mais quelque chose m’interpelle .
    Que faisiez-vous des autres élèves du dispositif durant le co-enseignement ?
    Nous avons 3 élèves de 6eme sur 2 classes de référence , 4 élèves de 5ème ( dont 1 TSA ) sur 3 classes, 3 en 4 eme sur 3 classes et 2 en 3ème.
    C’est très compliqué d’accompagner les élèves car la majorité a besoin d’aide en inclusion.
    Je suis pour inclure les élèves mais pas les inclure pour inclure uniquement. Il faut que ça leur apporte quelque chose autre que le côté social.
    J’ai vu cette année suivre le cours d’histoire , prendre le cours pour un élève qui relève de l’IME qui est pour ainsi dire ni lecteur , ni scripteur, et qui a la fin du cours ne savait pas de quoi on avait parlé. J’avais beau le faire participer, le solliciter, rien n’y faisait mais le coordinateur d’ULIS a insisté pour que l’élève suive ce cours.
    JE pense qu’il aurait été préférable de voir quelques notions simples de base en ULIS . Je n’y ai vu aucun intérêt sauf pour moi qui est revu mon histoire .

    Répondre
    1. Véronique Poutoux

      Il est vrai que lors de leur présence dans leur classe de référence, les élèves qui bénéficient du dispositif ULIS et sont accompagnés par une AESH, comme vous, devraient pouvoir aussi tirer bénéfice de ce temps pour s’approprier de nouveaux savoirs, savoir faire… cela repose sur un travail de lien entre le coordinateur ULIS, les enseignants et les AESH pour cibler des objectifs d’apprentissage. Dans le séance à laquelle l’élève participe, qu’est ce qui est fondamental, qu’est ce qui est important pour cet élève? Cela nécessite donc des temps de concertation et des modalités de travail facilitatrices pour ajuster ces objectifs. Cela s’organise dans certains collèges ou lycées mais demande une anticipation dans l’organisation des emplois du temps.

      Répondre
    2. Eli Etot

      Merci pour votre retour.
      Nous n’avons pas d’élèves non lecteurs dans notre dispositif ULIS
      Ceci dit pour qu’ un temps en classe de référence soit réussi, il faut vraiment le préparer en amont, avec surtout l’enseignant de la classe de référence et cela est chronophage…
      Je coordonne le dispositif ULIS mais ne suis pas la seule enseignante du collège à intervenir en ULIS. Interviennent aussi des enseignants en français, anglais, histoire-géo, espagnol, physique et SVT… Donc pas de soucis pour les autres élèves d’ULIS quand je suis en classe de référence.
      Bien à vous.

      Répondre
  2. Contat

    Merci pour cet article et pour ce site.
    Sur un poste de RASED, je prépare cette année le CAPPEI et tous ces articles sont très importants pour approfondir ma formation.

    Répondre
    1. Véronique Poutoux

      Merci de votre retour. Bonne année de formation. N’hésitez pas à nous communiquer une expérience, un outil que vous avez formalisé, vos réflexions. Bien cordialement

      Répondre

Répondre à Eli Etot Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.