10 ans… après la Loi de 2005

Une série de témoignages de différents acteurs de l’Ecole, de partenaires, de parents.
Chacun (e) exprime et décrit des réalités, des réussites, des questionnements, des perspectives.
Ainsi chaque semaine vous pourrez retrouver un témoignage :
Directrice adjointe, psychologue d’un SESSAD ITEP, lycéens, parents d’élèves, psychologue de l’éducation, enseignante en CLIS, Enseignante Référente, directrice d’un hôpital de jour, enseignants 1er et 2nd degré, IEN, CE.
Une synthèse reprendra ces différents témoignages. L’analyse mettra en exergue des zones d’ombre, des points d’appui.
Il est déjà enthousiasmant à la lecture des premiers témoignages de voir de nombreux points de convergence sur des propositions d’évolution notamment.

L’école inclusive, quelles réalités, quelles transformations depuis la loi de 2005?

La voilà… Vous trouverez la synthèse des entretiens réalisés depuis 2015 à partir de la question que nous avons posée aux différents acteurs: Qu’est ce qui a changé dans vos pratiques depuis la loi du 11 février 2005 ? Loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

Des éléments se dégagent montrant des avancées, révélant les freins et confirmant de nouveaux axes de travail. Certains dépendent du système, telle que la lourdeur administrative ressentie et décrite, d’autres montrent les nécessaires évolutions à la fois sur le handicap, le métier enseignant, la notion d’aide, l’école; d’autres enfin confirment la possibilité des évolutions pédagogiques au sein de chaque classe, dans un cycle ou dans un établissement.

A lire :

 Synthèse des entretiens

• Analyse des entretiens, 5. Partenariat.

 

La notion de partenariat, d’alliance éducative revêt une grande importance pour les personnes entendues. La relation de partenariat qui lie les différents professionnels semble tenir de l’évidence. Grâce à la loi du 11 février 2005, elle a considérablement évolué de manière positive. L’Enseignante Référente, enseignante spécialisée E avant 2005, s’exprime ainsi : « La CCPE[1] prenait des décisions sans que j’ai le sentiment d’avoir un rôle à jouer si ce n’est celui de présenter le dossier. Nous n’étions pas partenaires…La loi de 2005 a permis de s’interroger sur cette question du handicap, du positionnement, du rôle de chaque professionnel…Cette opinion est partagée par les autres acteurs. Par contre, en ce qui concerne la relation parents-professionnels et plus particulièrement parents-enseignants, la situation reste délicate voire tendue. Des incompréhensions, des ressentiments perdurent. Le contexte institutionnel ne semble pas garantir un cadre favorable à une évolution nécessaire et indispensable à la réussite de l’application de la loi. Nous allons présenter la synthèse des propos en dissociant le partenariat entre professionnels et la collaboration entre enseignants et parents.

 

Lire l’article Partenariat

[1] CCPE : commission circonscription pré élémentaire, élémentaire

• L’école inclusive depuis la loi de février 2005… Où en est-on ?

Après avoir publié tout au long de l’année 12 entretiens de différents acteurs autour de la question : Qu’est ce qui a changé dans vos pratiques depuis la loi de février 2005 ? Nous sommes maintenant en mesure de vous proposer une  analyse de ces différents entretiens.

Vous trouverez d’abord un document qui précise cadre entretiens que nous nous étions donné, puis différents articles autour des thématiques  suivantes que nous avons pu relever dans les  entretiens:

Enfin, nous tenterons de dégager les  avancées réalisées, mais aussi de montrer  les limites actuelles que rencontrent ces différents acteurs et les évolutions possibles.

 

 

 

• Entretien 12. Avec la directrice d’un hôpital de jour

Vous êtes directrice de cet hôpital de jour, quels jeunes accueillez-vous ?

Dans cet hôpital de jour, nous accueillons 3 groupes d’adolescents. Dans un groupe, nous accueillons des jeunes très inhibés.  Blessés par le système scolaire, ils développent une phobie les amenant à ne plus sortir de la maison. Peu à peu l’école devient un lieu menaçant sur le plan relationnel. Donc, nous les accueillons parfois après un an ou deux de réclusion au domicile. Certains jeunes viennent après des hospitalisations à temps complet…  Lire la suite

Entretien 12. Directrice Hopitâl de jour.

• Entretien 11 : Avec une inspectrice de l’Éducation nationale, chargée de l’ASH

Odile Faure-Fillastre, inspectrice de l’Éducation nationale chargée de la coordination ASH-Scolarisation individuelle en milieu ordinaire, Conseillère technique ASH auprès du Recteur de l’Académie de Paris
Entretien réalisé le 17 juin 2015

En tant que responsable académique, quel état des lieux faites-vous en ce qui concerne l’application de la loi du 11 février 2005 ?

…/ Entretien 11 cadre éducation nationale