Archives du mot-clé coopération

•L’école inclusive, Tous acteurs !

L’école inclusive nous concerne tous, quel que soit notre rôle dans l’établissement. En effet, si les enseignants qui interviennent en réseau d’aides, si les coordinateurs d’ULIS, si les enseignants de SEGPA apportent des ressources complémentaires à l’établissement, chaque enseignant aujourd’hui  rencontre des élèves qui ont des besoins d’aides plus ou moins importants et apporte des réponses dans le cadre de la classe. Les chefs d’établissement sont par ailleurs les garants et facilitateurs de cette prise en compte de la diversité des élèves. Les  cadres d’éducation contribuent aussi à prévenir, accompagner, permettre  qu’un climat de bienveillance, d’entraide se vive au sein des établissements.

Nous souhaitons donc cette année, que le site se fasse davantage l’écho des pratiques  des différents acteurs, de leurs initiatives, de leurs outils… Si nous partageons la conviction que l’école inclusive, est un chantier passionnant qui redynamise le métier, ce site peut alors permettre échanges, partage, mutualisations… Nous vous proposerons sous peu des espaces appropriés et dès aujourd’hui, des modalités de collaboration interactives.

En cette période de rentrée, rappelons-nous que l’école inclusive ne peut pas être une école de la compétition mais bien celle de la coopération engagée, proposée, vécue dans toutes les classes, entre les adultes et entre les élèves. Comment donner cette impulsion, affirmer cette direction ? Cela ne demande-t-il de penser autrement journée de pré-rentrée des enseignants, premières heures de cours ? Ce qui est vécu lors de ces premières heures prend beaucoup d’importance pour les élèves. Comment poser les bases  d’un fonctionnement de classe qui favorise le bien vivre et apprendre, ensemble et différents ?

  • La notion d’entraide et d’aide peut-elle être dès le début expérimentée, explicitée ? En effet, ensuite, il sera alors normal de se déplacer pour utiliser les aides mises à disposition par l’enseignant. Pour cela, pourquoi ne pas envisager une situation qui permettra aux élèves d’agir ensemble et de s’entraider ? Poursuivre ensuite régulièrement des temps de co-travail par 2, de co-évaluation ? Lors de chaque séance, penser en amont les obstacles possibles et les aides à proposer à tous ( référents mémoire, indices de compréhension… décomposition  de consignes en étapes successives…)
  • La question “être semblable et différent” peut-elle engager une classe dans une réflexion qui permettra ensuite une meilleure compréhension des uns et des autres, une ouverture sur autrui , que ce soit dans le domaine des capacités, de la culture, de la religion ? … Afin de prévenir stigmatisation, moqueries, harcèlement, mises à l’écart… Quelles situations proposer ? Quels supports ? ” La petite casserole d’Anatole” version album de jeunesse mise en vidéo, pour les élèves du primaire, 6ème... Une version vidéo pour les collégiens, constituent de très bons supports… De même, “Mon petit frère dans la lune” à choisir pour des plus jeunes…
  • Faire de ces premières heures un moment  qui surprend, étonne, donne envie de s’engager ensemble dans l’année qui vient. La réussite sera celle de la classe et non plus celle de quelques élèves.  Ken Robinson dans son message de rentrée nous invite à cette créativité, celle qui nous épanouit, qui met en projet et qui fait tant de bien aux élèves.  Quelles surprises allez vous réserver à vos élèves ? Comment pouvez-vous aussi valoriser leur réussite, leur progrès ?

Voici donc quelques pistes pour démarrer votre rentrée pour une classe inclusive. A votre tour, faites-nous part de vos essais, expériences… Une photo et sa légende, une courte description de ce que vous avez proposé…
Une page interactive dédiée (Padlet) a été ouverte à cet effet :  https://padlet.com/versunecoleinclusive/
L’icône   en bas de page du padlet vous permettra de déposer votre contribution

Cela vous prendra quelques minutes… et profitera à tous, car nous sommes Tous acteurs de cette transformation.

• La grande pauvreté et l’école

Un rapport conséquent qui fait peu de bruit dans l’environnement actuel des réformes multiples et des “contre” si bruyants, et pourtant ! Comment ne pas prendre en compte ces données et explorer une réalité qui est si souvent occultée.

Son titre devrait déjà provoquer un sursaut :”Grande pauvreté et réussite scolaire ? Le choix de la solidarité pour la réussite de tous.”

Après avoir décrit et donné des indicateurs sur ce qu’est cette grande pauvreté et combien l’école semble aveugle . Même si cette question ne dépend pas seulement de l’école, nous trouvons dans ce rapport une mise en valeur de pratiques qui œuvrent déjà  à faire que l’école n’exclut pas en sus de ce que la société produit déjà.

Ainsi la partie intitulée  “Les principes d’organisation et de fonctionnement pédagogiques qui semblent les plus efficaces pour une école inclusive.” constitue à la fois cette restitution de pratiques existantes  et cette incitation, une nouvelle fois à les développer.

Sont ainsi pointées la nécessité de la mise en place des cycles, (cela date de 1989 !) et l’attention à porter aux transitions entre niveaux. Pour que les différences entre la langue de l’école et la langue de la maison ( travaux E Beautier/St Monnery)  ne créent pas d’obstacle supplémentaire, une pédagogie explicite est nécessaire ainsi qu’un travail spécifique sur la compréhension.
Autre recommandation:les pratiques de collaboration sont à privilégier, ainsi qu’une évaluation positive… L’éducation culturelle et artistique , l’utilisation des outils informatiques… Bref  finalement, toutes ces réponses pédagogiques et éducatives sont connues mais n’arrivent pas encore à se combiner, se généraliser.

A lire : Rapport_IGEN-mai2015-grande_pauvrete_reussite_scolaire_421527