Outils pour la classe

• Témoignage d’une coordinatrice d’Ulis

Eli Etot nous livre son expérience de coordinatrice d’une Ulis en collège. Elle décrit une Ulis, vraie dispositif, appui, sas pour les jeunes ; elle insiste aussi beaucoup sur le travail conjoint de préparation en amont des inclusions pour bâtir les progressions et donner les aides nécessaires aux élèves pour tirer bénéfice des cours suivis. Son statut d’enseignante de mathématiques est aussi un atout dans cette réussite.

Une belle expérience et de fortes convictions en l’éducabilité des élèves et de ses collègues.

Lire: Une expérience en Ulis

• La visite: arts et déficience intellectuelle

Un projet prometteur en cours de réalisation pour entrer dans le monde sensible des personnes qui ont une déficience intellectuelle. Ces regards nous diront bien des choses sur leur monde et sur des modalités possibles de développement de leur potentiel.

A voir par tous et plus spécialement pour des enseignants qui travaillent avec des élèves ayant une déficience intellectuelle.

A voir donc :https://vimeo.com/151802900

• Rôle du Professeur principal dans une classe inclusive

Proposé par le site de l’inspection académique de Grenoble des outils pour travailler avec une classe la notion de diversité et instaurer un climat de classe favorable  aux apprentissages de tous
http://www.ac-grenoble.fr/ash/file/Christine-RessourcesPegagogiques/PP-Nathalie-Baugier/PP-Sensibilisation-N-Baugier.pdf

• Médiation de l’image pour un élève avec un trouble du spectre autistique

Vous trouverez ici le récit d’une  expérimentation menée avec A. élève de 6eme qui de par son trouble accède difficilement à la compréhension d’un texte , d’un récit du fait des inférences, et aux ressentis et émotions des personnages.

Comment en amont donner des éléments qui permettront à A. de pouvoir à son tour écrire un texte et améliorer sa compréhension des émotions, et du récit. Le support choisi, au programme de littérature des classes de 6eme: Les métamorphoses, d’Ovide ont permis ces progrès.

A lire :mediation-image-comprehension-et-tsa

• Échelle de repérage de la dyspraxie .

Nous vous proposons la thèse réalisée par Pierre Louis  Couturat soutenue en juillet 2012 portant sur l’élaboration d ‘une échelle de repérage de la dyspraxie pour les élèves de GS (MONTPELLIER 3).
L’objectif général de cette thèse est de proposer une échelle de repérage du Trouble de l’Acquisition des Coordinations (TAC) pour les enseignants de grande section de maternelle, administrable facilement sans formation ou cadre particulier. Les enfants qui souffrent de dyspraxies connaissent de réelles difficultés dans les apprentissages scolaires et ce d’autant plus que le diagnostic est tardif. L’identification des dyspraxies fait l’objet d’un long et pénible processus, le diagnostic est souvent posé lorsque l’enfant est à l’école primaire, alors que les premières difficultés apparaissent lors de l’apprentissage de l’écriture. Toutefois, les signes de la dyspraxie apparaissent bien avant l’âge scolaire et les enfants à risque pourraient être diagnostiqués dès l’école maternelle. C’est un moment intéressant pour le repérage de ces enfants.

D’après l’objectif et l’introduction générale de la thèse Nous vous invitons particulièrement à prendre connaissance des grilles des pages 217 et 222 de la thèse.

La thèse sur archives ouvertes.

D’ autre part l’auteur nous signale qu’il propose des formations portant sur les Troubles de l’acquisition de la Coordination ( TAC ou dyspraxies) et des Troubles Déficitaires de l’Attention avec ou sans Hyperactivité (TDAH). Pour le joindre : Pierre Louis Couturat:  pierre-louis.couturat@ac-montpellier.fr